Rechercher

Le Rajasthan en 12 jours

Pour notre premier stop, nous commençons par le pays des Maharajas. Nous voulions un dépaysement total et ce fut le cas. Nous avons choisi de louer une moto, une Royale Enfield un des symboles de l’Inde pour avoir une grande liberté de déplacement. Nous voilà donc partis pour un road trip de 11 jours dans le Rajasthan puis Agra.




Nous arrivons à l’aéroport de New Delhi, où nous avons sauté dans un Uber afin de rejoindre Karol Bagh le quartier des motos. Après deux longues heures de paperasses et de préparation de la moto, nous sommes enfin partis en direction de Mandawa. La circulation pour sortir de la ville est chaotique. Nous nous sommes vite familiarisés avec la conduite des Indiens. « Je klaxonne et tu te pousses » étant la principale règle, la seconde étant priorité au plus gros. Après un détour dû à une petite erreur de trajectoire et la nuit tombant nous nous nous arrêtons dans un hôtel sur la route.


Après une bonne nuit de sommeil nous repartons après avoir pris la pose sur la moto devant l’hôtel à la demande du patron. La célébrité nous guette déjà. La route où la vigilance est de mise pour éviter les vaches, les chèvres, les chiens et les dromadaires qui traversent est longue. Après 6 heures nous arrivons enfin à Bikaner où nous trouvons un petit Guest house. Après un petit tour dans la ville réputée pour ses dromadaires nous allons nous reposer afin d’être en forme pour rejoindre Jaisalmer le lendemain.




Après une nouvelle matinée de moto nous voilà arrivés dans la cité aux portes du désert de Thar. Nous logeons dans un petit hôtel à quelques pas de l’entrée du fort. Nous partons à pieds découvrir le fort qui abrite toujours un tiers de la ville. Depuis ses remparts, nous avons une vue dégagée sur l’ensemble de la ville et ses environs, de longues étendues désertiques.



Le lendemain nous partons pour une superbe expérience. Nous allons dans le désert de Thar avec au programme une balade en dromadaire, un dîner autour du feu et une nuit à la belle étoile dans les dunes. C’est un moment superbe. Se retrouver loin de tout, loin du brouhaha et de l’effervescence des villes indiennes. C’est à ce moment là que ne prenons conscience de l’aventure extraordinaire qui commence. A notre retour nous visitons le palais à l’intérieur du fort. Cette visite est très intéressante et nous éclaire sur l’histoire de la ville et de la région.





Étape suivante Jodhpur, la ville bleue. On se retrouve ici dans une ville plus étendue, qui compte un million d’habitants. Nous logeons proche de la tour de l’horloge qui se situe en contre bas du fort. Nous commençons les visites par le palais Umaid Bhawan, qui a la particularité d’être découpé en trois parties : un musée, un hôtel et la résidence du Maharaja. Le bâtiment est splendide. Nous allons ensuite découvrir le temple Lawaran. Sur les hauteurs de la ville, proche du fort, se trouve un temple blanc, aussi appelé le petit Taj Mahal pour sa couleur. Il est fait avec un marbre incrusté de cristaux comme le Taj. Bordé d’un petit lac, ce joli temple propose une vue intéressante sur la ville et le fort.

Nous continuons notre visite par le fort Sodagaran Mohalla. Ici comme à Jaisalmer la visite est très intéressante et nous fait comprendre le passé de la région. Le fort qui n’a jamais été pris malgré plusieurs guerres et les impacts de canons visibles sur une de ses parois comporte de très belles pièces. De plus les remparts du fort nous permettent d’avoir un point de vue sur la ville et notamment le quartier bleu.




La route nous mène ensuite à Jaipur, il s’agit de la capitale du Rajasthan. Nous ne disposons que d’une journée pour visiter cette ville qui en mériterait réellement deux. Nous séjournons dans un hôtel proche du centre historique. Il s’agit d’un ancien petit palais avec des terrasses impressionnantes. Dès notre arrivée, nous nous faisons asperger de pétales de fleurs pour nous souhaiter la bienvenue. Après une bonne nuit réparatrice, nous décidons de petit déjeuner sur un rooftop en face du palais des vents pour admirer la vue. Nous nous baladons à pieds pour arriver jusqu’à l’observatoire astronomique de la ville. Il est composé de divers structures qui grâce au soleil nous permettent de lire l’heure, déterminer le signe astrologique et son ascendant au moment de la naissance ou encore mesurer la distance avec les astres. C’est une visite très constructive où nous sommes épatés par l’ingéniosité des instruments de mesures. Nous prenons ensuite un Tuk Tuk qui nous arrête pour contempler un palais sur le Man Sagar Lake et qui nous amène vers le Amber Fort. Nous marchons cinq minutes pour arriver jusqu’au Panna Meena Ka Kund, un ancien puit avec des escaliers intriguants tout autour. Nous décidons de ne pas visiter ce fort mais plutôt le Nahargarh qui surplombe la ville. Le lendemain matin, nous décidons de nous lever aux aurores pour voir le lever du soleil sur le « water palace » et de retourner au puit pour braver l’interdit, descendre les marches et prendre des photos. Malheureusement, les gardes sont déjà présents à 7h00 du matin et nous interdisent la descente mais le lever du soleil est extraordinaire.




Nous continuons notre route vers Agra, la route est toujours aussi folklorique.

Réveil à 5h40 pour être les premiers à l’ouverture du Taj Mahal. Nous faisons 10 minutes de queue parce que les portes ne sont pas ouvertes. Nous passons notre première véritable « sécurité » en Inde, pour découvrir cette merveille du monde.

Nous arrivons sous la porte Est, au loin, sous un brouillard matinal, nous apercevons l’édifice. Sa splendeur nous laisse sans voix. La visite est limitée à 3 heures pendant lesquelles nous observons le lever du soleil qui efface la brume. Nous flânons, subjugués par la magnificence du lieu.




Nous rentrons finalement à Delhi pour rendre la moto, ce trajet nous permet de découvrir, pour la première fois, une vraie autoroute, sans animaux, et avec quelques règles (doubler uniquement par la droite, suivre sa voie et respecter les limitations de vitesse).



Ce roadtrip au Rajasthan fut un dépaysement total. Le chao des villes indiennes, la nourriture vegan et super spicy, la conduite et la splendeur des différents édifices nous ont permis de commencer notre aventure avec brio.






0 vue
  • Instagram Black Round

© 2019 Crée par Charles et Anais